Editorial

Été 1981 - Été 2021 Déjà-vu
(l’esprit d’une Kunsthalle)

Été 1981. Il y a 40 ans, une bande d’artistes et d’amateurs.trices montent à Fribourg une exposition d’art contemporain explosive. Profitant du prétexte du 500e anniversaire de la Confédération, iels trouvent les fonds nécessaires pour présenter un événement qui reste imprimé dans les mémoires. Presque dix ans plus tard, en novembre 1990, Michel Ritter devient le premier directeur du Centre d’art contemporain qui s’installe aux Petites-Rames22, dans la pittoresque Basse-Ville. S’ensuivent plus de 10 ans d’expositions qui vont faire de Fri Art l’un des lieux d’art les plus innovants de Suisse.

Ce numéro de PRO FRIBOURG raconte l’histoire de cette première génération de défenseur.se.s de l’art qui ont contribué à transformer le paysage culturel fribourgeois. Le travail photographique remarquable d’Eliane Laubscher en témoigne. Comme le rappelait Paul Jacquat lors d’une conversation téléphonique récente, Fri Art c’était avant tout un style défricheur et provoquant, une énergie au service des artistes qui avait pour mission de mettre le public en contact avec l’activité créatrice bourdonnante des capitales culturelles du monde entier.

Un centre d’art est un lieu important dans l’écologie culturelle d’un canton, dans la réputation d’une cité, dans l’énergie qu’une jeunesse ressent. Cet ouvrage permet de considérer avec fierté la façon qu’a eu une idée ambitieuse de se déployer ici pour se faire tradition. Fri Art fête ses 30 ans aux Petites-Rames dans un bâtiment magnifique dont le potentiel reste pourtant à révéler. Avec insistance, Fri Art se projette encore devant nous.

Je remercie Julia Gelshorn, professeure d’histoire de l’art à l’Université de Fribourg, Laura Lanfranchi et David Meszes qui ont organisé avec moi l’exposition au MAHF à laquelle cette publication sert de catalogue. Je salue les directions qui se sont succédées entre l’énergie des débuts et le moment présent: Michel Ritter, Sarah Zürcher, Corinne Charpentier, Julia Crottet, Balthazar Lovay et Estelle Negro. Une histoire plus complète de Fri Art et de Fribourg comme capitale culturelle alternative reste à faire. Celle-ci nous inciterait à tendre l’oreille pour accueillir le murmure d’une époque qui a une fois de plus la tâche de balayer nos aprioris de son allant! Été 2021.

Nicolas Brulhart, directeur artistique de Fri Art

Sommaire

L'aventure Fri Art, années 1980
Walter Tschopp
Fri-Art 81 en images
Walter Tschopp
Fri-Art 81, le procès
Walter Tschopp
Une révélation
Olivier Suter
Fri Art vu par Eliane Laubscher
Eliane Laubscher
Portfolio
Eliane Laubscher
Michel Ritter et l'art des années 1990 à Fri Art
Nicolas Brulhart